Les Amoureux de la Bretagne


Rencontre entre Amoureux de la Bretagne
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Faute de STOP!, voici comme promis un petit conte... L'Ankou

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Faute de STOP!, voici comme promis un petit conte... L'Ankou Empty
MessageSujet: Faute de STOP!, voici comme promis un petit conte... L'Ankou   Faute de STOP!, voici comme promis un petit conte... L'Ankou EmptyDim 12 Juin 2011 - 7:42

Je commencerai avec ce personnage dont beaucoup sont friands... en piochant dans "la Légende de la Mort", d'Anatole le Braz, réedition Coop Breizh, 2009.

On vous épargnera la traditionnelle explication amplement réchauffée des identité et apparence de l'Oberour ar Maro. Pour les novices et/ou passionnés, je vous conseille un lien que je ne saurai transmettre, sur le site de l'ina, où, parmi une dizaine de vidéos-archives de notre Bretagne dans les années soixante/soixante-dix, s'en trouve une qui a trait à notre sujet: Allez donc, et tapez 'la Charrette de l'Ankou' (1978). Après l'extrait, vous pourrez alors, si le cœur vous en dit, la télécharger pour une paire d'euros.

Karriguel an Ankou (Le Char de la Mort)

" C'était un soir de juin, dans le temps qu'on laisse les chevaux dehors toute la nuit.

Un jeune homme de Tézélan était allé conduire les siens aux prés. Comme il s'en revenait en sifflant, dans la claire nuit, car il y avait grande lune, il entendit venir à l'encontre de lui, par le chemin, une charrette dont l'essieu mal graissé faisait: 'Wik ; wik!'

Il ne douta pas que ce ne fût la brouette de la Mort.

- A la bonne heure, se dit-il, je vais donc voir de mes propres yeux cette charrette dont on parle tant!
Et il escalada le fossé où il se cacha dans une touffe de noisetiers. De là, il pouvait voir sans être vu.

La charrette approchait.

Elle était trainée par trois chevaux blancs attelés en flèche. Deux hommes l'accompagnaient, tous deux vêtus de noir et coiffés de feutres à larges bords. L'un d'eux conduisait par la bride le cheval de tête, l'autre se tenait debout à l'avant du char.

Comme le char arrivait en face de la touffe de noisetiers où se dissimulait le jeune homme, l'essieu fit un craquement sec.

- Arrête! dit l'homme de la voiture à celui qui menait les chevaux.

Celui-ci cria: "Ho!" et tout l'équipage fit halte.

- La cheville de l'essieu vient de casser, reprit l'Ankou. Va couper de quoi en faire une neuve à la touffe de noisetiers que voici.

- Je suis perdu! pensa le jeune homme qui déplorait bien fort en ce moment son indiscrète curiosité.

Il n'en fut cependant pas puni sur le champ. Le charretier coupa une branche, la tailla, l'introduisit dans l'essieu, et, cela fait, les chevaux se remirent en marche.

Le jeune homme put rentrer chez lui sain et sauf, mais, vers le matin, une fièvre inconnue le prit et, le jour suivant, on l'enterrait. "
Revenir en haut Aller en bas
 
Faute de STOP!, voici comme promis un petit conte... L'Ankou
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voici la coriandre mexicaine
» mon petit jardin!
» Petit suisse tout frais
» Petit Pied Le Petit Dinosaure - les 13 films [dvdrip]
» [Heodes tityrus] Petit papillon, dit moi ton nom...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Amoureux de la Bretagne :: La Bretagne, ses traditions, ses fêtes, sa musique :: Contes, légendes, littérature bretonne-
Sauter vers: