Les Amoureux de la Bretagne
Les Amoureux de la Bretagne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Rencontre entre Amoureux de la Bretagne
 
AccueilS'enregistrerConnexion

 

 Atlas sonore des langues de France

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeannotin
Utilisateur Fréquent
Utilisateur Fréquent


Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Ville : Cléden-Poher
Département/Province/Pays : Kreis-Breizh
Date d'inscription : 28/07/2016

Atlas sonore des langues de France Empty
MessageSujet: Atlas sonore des langues de France   Atlas sonore des langues de France EmptyMar 27 Juin 2017 - 20:01

J'apprends par un article du Figaro la mise en ligne d'un Atlas sonore des langues de France reposant sur la traduction d'une courte fable dans toutes les langues de France :

https://atlas.limsi.fr/

Pour le breton, le résultat est d'un intérêt assez faible. La prosodie des enregistrements montre qu'on n'a pas enregistré des bretonnants natifs, mais sans doute des néo-locuteurs du diwanais qui imitent un dialecte breton. Cela m'a surtout frappé pour le point "Lannion" qui est des dialectes retenus celui que je connais le mieux. Ce n'est pas si éloigné du dialecte centre-breton que j'apprends et j'ai déjà parlé avec des bretonnants de ce coins-là, même si je ne les ai pas enregistré. La locutrice ne sait pas que les e après l'accent tonique se prononcent [ə] dans ce parler. Toujours par manque de maîtrise de l'accent tonique du breton, elle exagère les finales en -añ prononcées [ɑ̃]. Chez un vrai Trégorois, ces terminaisons post-toniques se remarquent à peine. Comme chez la majorité des néo-locuteurs, la prononciation du c'h est trop forte.

Le haut-vannetais est-il massacré dans les mêmes proportions ?
Revenir en haut Aller en bas
d'franz
V.I.P
V.I.P
d'franz

Masculin
Nombre de messages : 4681
Age : 64
Ville : Strasbourg
Département/Province/Pays : Alsace
Date d'inscription : 08/12/2010

Atlas sonore des langues de France Empty
MessageSujet: Re: Atlas sonore des langues de France   Atlas sonore des langues de France EmptyMar 27 Juin 2017 - 21:01

pour ce qui est des alsaciens c'est assez juste, même si la locution est parfois hésitante mais je pense qu'il s'agit plus d'une lecture non préparée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/watch?v=sNEe4ArBTQA&feature=share&
Mimi la Lorraine
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
Mimi la Lorraine

Féminin
Nombre de messages : 13933
Age : 72
Ville : entre Toul et Nancy
Département/Province/Pays : Lorraine
Date d'inscription : 04/09/2009

Atlas sonore des langues de France Empty
MessageSujet: Re: Atlas sonore des langues de France   Atlas sonore des langues de France EmptyMar 27 Juin 2017 - 22:09

En tout cas, c'est bien fait !

Dommage qu'il n'y ait que des patois lorrains de l'Est.

_________________
"Ma Doue !", comme disait ma grand-mère...
Revenir en haut Aller en bas
http://vuparmam.blogspot.com/
Kerdehoret
Amoureux de la Bretagne - Confirmé ! -
Amoureux de la Bretagne - Confirmé ! -


Masculin
Nombre de messages : 1174
Age : 40
Ville : Kliger
Département/Province/Pays : Bro Gwened
Date d'inscription : 05/04/2009

Atlas sonore des langues de France Empty
MessageSujet: Re: Atlas sonore des langues de France   Atlas sonore des langues de France EmptyMer 28 Juin 2017 - 3:26

Citation :
Le haut-vannetais est-il massacré dans les mêmes proportions ?

Oui. C'est censé être du vannetais d'Auray, mais l'accent est trop français et les caractéristiques du breton d'Auray ne sont pas toutes là, on voit que c'est plutôt du "vannetais de néobretonnant qui essaie de parler comme à Auray mais pas trop". Bon, c'est bien que des jeunes essaient de parler un dialecte, mais pourquoi ne pas y aller à fond, dans ces cas-là ?

Et puis faire traduire un texte à l'écrit pour ensuite le lire, c'est pas naturel, surtout en utilisant le passé simple (tombé en désuétude depuis longtemps) et j'en passe.

Franchement, au CNRS ils sont censés être scientifiques, par définition, or là, leur méthode est antiscientifique au possible. Si on veut rendre compte fidèlement d'un dialecte spécifique, on va pas voir des néobretonnants pr leur demander de traduire un petit texte littéraire à l'écrit puis de le lire. On va voir des gens qui parlent de naissance, et on leur fait traduire le texte oralement par petits morceaux. C'est quand même pas compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Jeannotin
Utilisateur Fréquent
Utilisateur Fréquent


Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 26
Ville : Cléden-Poher
Département/Province/Pays : Kreis-Breizh
Date d'inscription : 28/07/2016

Atlas sonore des langues de France Empty
MessageSujet: Re: Atlas sonore des langues de France   Atlas sonore des langues de France EmptyMer 28 Juin 2017 - 10:09

Les auteurs de cet atlas sont bien des scientifiques, mais ce ne sont pas des linguistes. D'après ce que j'ai lu sur ce site gasconiste, le LIMSI est un laboratoire de sciences de l'informatique. D'où le fait que, comme le dit mimi54, l’outil est graphiquement très bien fait. Mais je pense comme toi que la méthodologie est inadaptée et aussi que les auteurs de l'atlas ne sont pas du tout au fait de la situation linguistique en Bretagne. Ils ont dû être abusés par la propagande de l'Emzao comme quoi le breton est une langue très dynamique avec plein de jeunes locuteurs très sympa et ils ne se sont pas rendu compte qu'ils interrogeaient des néo-locuteurs malhabiles. Même en Bretagne, la plupart des gens tombent des nues quand je leur dis que le breton n'est parlé, au mieux, que par des gens de plus de soixante ans et qu'on n'apprend pas vraiment le breton dans les écoles Diwan.

C'est en effet très bien que des néo-locuteurs tentent de parler un dialecte, mais je pense que ceux-ci cherchent à le faire avec une méthode inadaptée. Nombreux sont ceux qui croient qu'il faut d'abord apprendre le pseudo-standard des écoles Diwan, puis qu'il suffit d'exploiter les correspondances entre l'écriture peurunvan et les dialectes. Mais, outre que cette orthographe est bien loin d'être réellement interdialectale, un dialecte est un système linguistique complet : le vannetais n'est pas juste du néo-breton avec des zh prononcés h et des k prononcés tch. Je comprends bien le problème pour aussi un peu tombé dans le panneau au début de mon apprentissage.

Mais pour bien apprendre le breton, il faut le plus vite possible se mettre à la transcriptions d'enregistrements en dialecte collectés auprès de bretonnants natifs.
Revenir en haut Aller en bas
Kerdehoret
Amoureux de la Bretagne - Confirmé ! -
Amoureux de la Bretagne - Confirmé ! -


Masculin
Nombre de messages : 1174
Age : 40
Ville : Kliger
Département/Province/Pays : Bro Gwened
Date d'inscription : 05/04/2009

Atlas sonore des langues de France Empty
MessageSujet: Re: Atlas sonore des langues de France   Atlas sonore des langues de France EmptyMer 28 Juin 2017 - 23:23

Exact.
En plus, écrire du breton d'Auray en peurunvan, c'est au mieux une mauvaise blague. Déjà avec le bas-vannetais c'est foireux, mais qd on voit la prononciation du breton d'Auray (la vraie), on voit immédiatement qu'il y a un gros problème (enfin à moins d'être un militant).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Atlas sonore des langues de France Empty
MessageSujet: Re: Atlas sonore des langues de France   Atlas sonore des langues de France Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Atlas sonore des langues de France
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Amoureux de la Bretagne :: Forom brezhoneg :: Le Breton (Français - Brezhoneg)-
Sauter vers: