Les Amoureux de la Bretagne


Rencontre entre Amoureux de la Bretagne
 
AccueilS'enregistrerConnexion
-14%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
239 € 279 €
Voir le deal

 

 Aide pour dialogues en langue bretonne

Aller en bas 
AuteurMessage
Lapinou77
Restez sympa, je suis un nouveau membre ;)


Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 44
Ville : Livry sur Seine
Département/Province/Pays : Seine et Marne
Date d'inscription : 09/09/2019

Aide pour dialogues en langue bretonne Empty
MessageSujet: Aide pour dialogues en langue bretonne   Aide pour dialogues en langue bretonne EmptyMer 11 Sep 2019 - 22:24

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum et je ne sais pas si quelqu'un pourrait m'aider dans ma recherche mais, on verra...
Comme je l'ai expliqué dans ma présentation, je suis auteure. Je travaille actuellement sur mon troisième roman qui s'intitule L'Or et le Fer.
L'un des personnages principaux est un jeune ferronnier breton qui se nomme Aël. L'histoire se passe en 1794. Aël et son père Loïc ont quitté leur village près de Lorient 7 ans plus tôt, soit avant le début de la Révolution, pour trouver du travail.
Or, pour donner plus de profondeur à mes personnages, je voudrais insérer 5 ou 6 dialogues en langue bretonne entre le père et le fils lorsque ceux-ci sont seuls. Ce ne sont pas de longues phrases, mais il faut savoir qu'à cette époque, parler breton était passible d'emprisonnement.
Par conséquent, je cherche une personne qui pourrait m'aider pour ces dialogues.

Pour celles et ceux qui seraient intéressé(e)s, je vous propose le résumé de l'histoire, ce qui aidera peut-être à mieux cerner le contexte :

— Ferronnier ! Ouvre ta maudite grille !
Dorian de Grare ne se doutait pas de l’importance de ses paroles lorsque, le 1er thermidor de l’an II, il quitte son château du Pré pour Paris, dans le but de sauver son cousin Enguerrand de l’échafaud.
Nous sommes en 1794, au cœur de la Révolution française. La Terreur est à son apogée et, après l’exécution de Danton, Robespierre règne en maître sur le Comité de Salut Public.
Aël de Kergoët, jeune ferronnier d’art, se voit proposer un travail exceptionnel en cette époque : la conception et la réalisation d’un portail en fer forgé, d’une splendeur inégalée, qui devra durer éternellement et marquer la puissance et la richesse du propriétaire du château du Pré, « château blanc flottant sur un lac ». Le jeune homme y fera une rencontre qui bouleversera sa vie : Dorian de Grare.
Libertin et débauché, Dorian fréquente les maisons closes parisiennes et sa beauté n’a d’égale que sa cruauté. Fils d’un aristocrate décédé avant la Révolution, Dorian n’a jamais accepté le remariage de sa mère avec le républicain Jean Beaujouan, à qui il doit cependant d’avoir pu conserver ses terres et son château. Un jour, cependant, son chemin croise celui d’Alwena, jeune fille pauvre qui fuit la misère de sa Bretagne natale et la guerre entre chouans et armée républicaine.
Jour après jour, tandis que la splendide grille s’élève dans des conditions tragiques et inexplicables, à une époque troublée, Aël et Dorian, aux origines pourtant si discordantes, parviendront à construire une amitié indestructible comme l’Or et le Fer.


Toute proposition d'aide sera la bienvenue. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Kerdehoret
Amoureux de la Bretagne - Confirmé ! -
Amoureux de la Bretagne - Confirmé ! -


Masculin
Nombre de messages : 1167
Age : 40
Ville : Kliger
Département/Province/Pays : Bro Gwened
Date d'inscription : 05/04/2009

Aide pour dialogues en langue bretonne Empty
MessageSujet: Re: Aide pour dialogues en langue bretonne   Aide pour dialogues en langue bretonne EmptyJeu 12 Sep 2019 - 0:17

Bonjour,

Je peux faire votre traduction, et même en breton du pays de Lorient, mais j'ai qq remarques auparavant:

Ca ne me paraît pas possible que parler breton ait été passible d'emprisonnement, pour la simple raison qu'à l'époque en Basse-Bretagne, quasiment tout le monde parlait breton et l'immense majorité des gens ne connaissait pas d'autre langue (et il n'y avait pas d'école quasiment). Il aurait fallu une grande prison... Certains révolutionnaires considéraient qu'il fallait éliminer les langues régionales, mais à l'époque ils n'avaient aucun moyen de le faire.

Deuxièmement, les prénoms Aël et Alwena ne me semblent pas crédibles pour cette époque, je dirais même qu'ils n'ont jamais existé à part de nos jours où n'importe quel mot breton est transformé en prénom, et mettre un -a à la fin de n’importe quel prénom masculin suffit à en faire un prénom féminin.
Quant à Loïc, les gens devaient l'utiliser comme diminutif en parlant breton mais pour l'état-civil, je ne pense pas que ce nom ait été utilisé ni même accepté car seuls les prénoms français étaient acceptés, à ma connaissance. Pendant des siècles et jusqu'à il n'y a pas longtemps, il y avait très peu de prénoms typiquement bretons dans les registres. D'ailleurs les vieux bretonnants nés avant la 2e guerre n'ont quasiment jamais de prénom "breton", ils s'appellent Jean, Pierre, Joseph-Marie, et les femmes Anne-Marie, Sidonie, Thérèse etc. Les prénoms comme Yann, Pêr, Jojeb-Mari etc étaient utilisés à l'oral mais on ne les voit jamais sur les registres d'état-civil...
Je suppose qu'aucun de vos lecteurs ne relèvera ces détails, mais bon... comme ça vous savez.

Vous pouvez m'envoyer vos textes à traduire, ici ou par message privé. De quel village vos personnages sont-ils originaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Lapinou77
Restez sympa, je suis un nouveau membre ;)


Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 44
Ville : Livry sur Seine
Département/Province/Pays : Seine et Marne
Date d'inscription : 09/09/2019

Aide pour dialogues en langue bretonne Empty
MessageSujet: Re: Aide pour dialogues en langue bretonne   Aide pour dialogues en langue bretonne EmptyJeu 12 Sep 2019 - 9:19

Merci infiniment pour votre message qui m'a soulagée.

Il est vrai que parler breton en Bretagne ne pouvait pas donner suite à une arrestation, mais mon histoire se passe à Paris et dans ses environs. De plus, mes ferronniers travaillent le plus souvent chez des personnes riches membres du Comité. D'ailleurs, Jean Beaujouan, commanditaire de cette fameuse grille, est un républicain très fortuné et membre du comité de Melun, voilà pourquoi mes personnages ne peuvent parler leur langue natale que lorsqu'ils travaillent seuls dans l'atelier. Mais l'interdiction de parler une langue régionale ne s'appliquait pas qu'au breton, toutes les régions de France étaient concernées (ma famille paternelle est d'origine haut savoyarde).

En fait, j'ai choisi Aël comme prénom de mon personnage car j'ai appris qu'il signifiait "ange" et ce garçon est tout le contraire de Dorian (mon démon comme je pourrais dire gentiment) c'est juste pour faire une opposition entre les deux personnages.
Une amie, dont la cousine se nomme Alwenna m'a dit que le Alwena avec un seul "n" était plus d'origine irlandaise alors qu'avec deux "n" plus breton. Franchement, je ne sais pas. J'ai choisi Alwena car c'est le nom d'une ancienne divinité celte des pays de galles.

Vous avez entièrement raison en disant que jusqu'à dernièrement, seuls les prénoms français étaient acceptés par l'Etat civil (il y a 15 ans une amie s'est vu refuser Kevin comme prénom pour son petit garçon lors qu'à présent on trouve Fleurs, Steve j'ai même vu un Laloi ça fait réfléchir.

Vos informations sont une mine d'or pour moi. En effet, lorsque j'écris, j'essaie de rencontrer des personnes compétentes qui peuvent m'aider. Ainsi, pour la période de la Révolution, j'ai passé beaucoup de temps avec une ancienne professeur d'histoire qui est passionnée par cette époque et qui m'a expliqué qui était réellement Robespierre, ou Saint Just ou encore Danton. Il y a des tas de choses que les livres ne nous disent pas et c'est ce qui rend mes recherches passionnantes.

Cette après midi, je dois re-rencontrer un ferronnier d'art à la retraite car les techniques de ferronneries de 1794 ne sont pas les mêmes que maintenant et le matériel non plus donc là aussi, beaucoup à corriger sur mon texte...

Mes personnages sont originaires du village de Quehellec, près de l'étang du Ter. Peut-être que vous connaissez ?

Bon, alors je vais vous embêter un peu et vous envoyer mon premier dialogue par MP cela évitera de prendre de la place sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Mimi la Lorraine
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
Mimi la Lorraine

Féminin
Nombre de messages : 13846
Age : 72
Ville : entre Toul et Nancy
Département/Province/Pays : Lorraine
Date d'inscription : 04/09/2009

Aide pour dialogues en langue bretonne Empty
MessageSujet: Re: Aide pour dialogues en langue bretonne   Aide pour dialogues en langue bretonne EmptyJeu 12 Sep 2019 - 9:24

Il n'y a effectivement aucun prénom breton chez mes ancêtres (confins 22/29) qui, depuis le XVIIIe et même au-delà, s'appellent presque invariablement Catherine, Anne, Jeanne, François, Chrétien (Christen), Louis, Joseph. Les plus "bretons" seraient Yves et Yves-Marie. En revanche, les noms de famille sont bien bretons.
Marie est souvent associé autant chez les garçons que chez les filles.

Si ça peut t'aider...

_________________
"Ma Doue !", comme disait ma grand-mère...
Revenir en haut Aller en bas
http://vuparmam.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Aide pour dialogues en langue bretonne Empty
MessageSujet: Re: Aide pour dialogues en langue bretonne   Aide pour dialogues en langue bretonne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aide pour dialogues en langue bretonne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Amoureux de la Bretagne :: Forom brezhoneg :: Le Breton (Français - Brezhoneg)-
Sauter vers: